Les différentes méthodes de compost, si vous n’avez pas de jardin

Les différentes méthodes de compost, si vous n’avez pas de jardin

Avoir un jardin n’est pas un prérequis lorsque l’on souhaite valoriser ses déchets organique ! On vous présente ci-dessous 2 solutions de compostage lorsque vous n’avez pas de jardin :

1/ Le bac à compost collectif de quartier en ville 

Même principe que le bac individuel, cette fois avec votre commune, avec une association de quartier ou entre voisins, vous gérez un bac collectif plus grand ou plusieurs bacs à la fois. Ils permettront de composter les déchets organiques de plusieurs familles en appartement. Demandez à votre ville d’en installer dans votre quartier ou mettez-le en place avec des voisins. L’idéal est d’avoir de très grands bacs et d’en avoir plusieurs pour assurer une rotation. Quand le premier est plein, on le laisse quelques mois se décomposer en l’aérant. Pendant ce temps, on utilise un autre bac pour les nouveaux déchets.

Une fois le premier bac décomposé, il faut le vider. Soit la mairie s’en charge. Soit vous allez à la déchetterie. Le mieux, c’est si vous avez un coin de végétation à proximité (haies ou parterres de fleurs), vous pourrez étaler le compost autour des plantes pour enrichir le sol.

2/  Le bokashi : le compostage japonais par lactofermentation 

C’est le compostage le plus atypique car il ne s’agit pas de décomposition par maturation mais par fermentation. Cette méthode est japonaise.

Procurez vous un seau à Bokashi (vous pourrez en trouver en jardinerie par exemple). C’est un seau avec un robinet et couvercle hermétique. Vous pourrez mettre cette fois tous vos déchets de cuisine, épluchures et restes de tables ainsi que déchets de viande ou poisson. Ce seau est hermétique pour permettre la fermentation et ainsi bloque l’odeur légèrement âcre de la fermentation.

Ensemencez régulièrement le Bokashi avec des ferments ou activateurs (que vous trouverez également en jardinerie) pour activer la fermentation grâce à des micro-organismes qui agissent en contexte anaérobie (sans oxygène). Comme pour le lombricompost, ce compostage est rapide et génère un compost sec et un jus de compostage. Le jus sera à prélever régulièrement par le robinet. Très riche vous pourrez l’utilisez diluer avec de l’eau pour arroser vos plantes d’intérieur. Le compost sec de Bokashi étant issu de fermentation, il ne sera pas noir mais ressemblera à vos déchets d’origine en tout petit morceau. Vous pourrez l’utiliser dans vos jardinières sinon dans un jardin public au pied d’une haie par exemple.

Au démarrage versez une dose d’activateur dans le fond du seau, puis vos déchets de cuisine et tassez bien pour supprimer le maximum d’air et donc d’oxygène. Puis remettez une couche d’activateur.

Ensuite une fois par jour, versez vos déchets de cuisine en petits morceaux dans le seau puis tassez-les avant de mettre une couche d’activateur. Quand le Bokashi est plein, attendre 15 jours que la fermentation soit complète pour ensuite utiliser le compost sec.

Pour assurer la rotation tous les 15 jours, il est conseillé d’avoir 2 seaux Bokashi. Quand le premier est plein et en fermentation, vous utiliserez le second pour vos nouveaux déchets.

Et si vous avez un jardin ou un balcon, découvrez les autres méthodes possible de compostage !

Quiterie Scherrer
Quiterie Scherrer

Pour aller plus loin

Ferme agroécologie
team Vrai aux RPP
lait de vache bio Vrai