VRAI soutient le Comité Français pour la Solidarité Internationale (CFSI) pour le festival Alimenterre

VRAI soutient le Comité Français pour la Solidarité Internationale (CFSI) pour le festival Alimenterre

Dans le cadre de son partenariat avec l’association 1% for the planet, Vrai est fier de soutenir cette année encore (et pour la 4e fois consécutive) le Festival Alimenterre ! Depuis 2007, ce festival audiovisuel organisé par l’association CFSI met en avant des films et documentaires autour de thématiques fortes et engagées comme l’alimentation ou l’environnement.

Des projections exclusives qui ont lieu dans 12 pays à la fois et auxquelles vous pouvez participer jusqu’au 30 novembre !

Pour l’édition 2020, du 15 octobre au 30 novembre, les films ont été sélectionnés autour de plusieurs thématiques :
  • Les femmes dans l’agriculture
  • Le rôle des pêcheurs artisans dans la protection des océans
  • La mobilisation citoyenne et l’engagement des jeunes
  • La coopération internationale et les projets de développement agricole en Afrique de l’Ouest
  • Les politiques agricoles et commerciales pour permettre aux agriculteurs de France et d’ailleurs de vivre dignement.

En partenariat avec 1% for the planet

Chez Vrai, la préservation de l’environnement est l’une de nos valeurs fondatrices, et c’est pour cela que nous soutenons l’Association 1% for the planet depuis déjà 7 ans.

Vrai s’engage à reverser chaque année 1 % de son Chiffre d’Affaires pour des projets sélectionnés avec soin.

Un cinéma à la maison avec la plateforme IMAGO
Vous avez accès à toutes les séances du festival, et ça gratuitement.
Pour ce faire, rien de plus simple, il vous suffit de vous rendre sur la plateforme IMAGO ou en cliquant directement sur le lien ci-dessous :

👉 https://www.imagotv.fr/festival/alimenterre.

Une fois sur la plateforme IMAGO vous aurez accès à toutes les séances de votre choix pour ainsi réserver.

Certaines séances proposent à la suite du visionnage des intervention et débats avec des experts du domaine abordé !


Un p'tit nouveau s'invite chez Vrai

Un p’tit nouveau s’invite chez Vrai

NOUVEAU 🐐🧀

Le fromage frais au lait de chèvre bio Vrai est arrivé ! Et, deuxième bonne nouvelle, vous n’aurez même pas à patienter pour le déguster, il est d’ores et déjà à retrouver dans vos rayons !

A cette occasion, nous sommes partis à la rencontre d’Arnaud Hamon qui nous a partagé les secrets de fabrication de ce fromage à la fois frais fondant et délicat. Pour vous, il se livre à quelques confidences !

Depuis combien de temps travaillez-vous avec la marque Vrai ?

💬 Cela va faire 23 ans que je travaille au sein de l’atelier fromage frais de chèvre et de brebis chez Triballat Noyal. J’y suis entré à l’âge de 21 ans !

Quels sont les ingrédients du fromage frais au lait de chèvre bio Vrai ? Qu’apportent-ils au fromage ?

💬 Il s’agit d’une recette très simple et naturelle. On y retrouve simplement du lait de chèvre bio, des ferments, du coagulant et du sel. Les ferments qui ont été sélectionnés permettent d’apporter cette légère pointe d’acidité et cette onctuosité au fromage. Le sel, présent en petite quantité, permet quant à lui de contribuer au goût mais aussi à la conservation du produit.

Pourriez-vous nous en dire un peu plus sur la technique si particulière et unique du moulage à la main ?

💬 Après pasteurisation et coagulation du lait, le caillé est moulé manuellement dans des moules. Cela permet de ne pas « briser » le caillé afin d’obtenir une texture lisse et un fondant en bouche, caractéristiques de nos fromages.

Les formages sont ensuite retournés (environ 2 heures après le moulage) et sont démoulés et salés en surface dès le lendemain. Ils sont ensuite conditionnés.

Ce moulage manuel est réalisé avec délicatesse par nos fromagers qui ont à coeur de respecter la matière si noble qui est collectée chez nos producteurs engagés et passionnés.

Avez-vous une astuce de dégustation à partager avec nous ?

💬 Pour moi rien ne vaut un morceau de fromage en tartine sur du pain frais ou simplement aromatisé avec les herbes fraîches du potager.

Quelle fierté tirez-vous de votre travail au quotidien ?

💬 Celle de travailler avec des collaborateurs passionnés dans une entreprise responsable et engagée.

 

Les amateurs de fromages vont pouvoir se réjouir de découvrir ce petit nouveau dans leur frigo !


Focus sur notre yaourt au lait de brebis bio à la châtaigne

Focus sur notre yaourt au lait de brebis bio à la châtaigne

Connaissez-vous notre yaourt au lait de brebis bio à la châtaigne ? Parfaitement indiqué en cette saison, il apporte une note de douceur et de réconfort à votre repas.

Savez-vous d’ailleurs d’où viennent les châtaignes issues de l’agriculture biologique nous permettant de fabriquer ces délicieux yaourts ?

Ce voyage nous emmène sur les terres de la castanéiculture (c’est comme ça qu’on dit) dans les Cévennes, au Sud de la France. Daniel Mathieu, producteur de châtaignes bio, nous y attend pour répondre à nos questions. Rencontre avec un passionné !

 

💬 De quand date cette châtaigneraie ?
📢 Les châtaigniers présents sur le territoire cévenol sont très anciens : 200 ou 250 ans en moyenne. Certains arbres atteignent même 300 ans. Il suffit de les entretenir régulièrement pour ensuite profiter de la récolte.
💬 Quelles sont les particularités de la châtaigne des Cévennes ?
📢 Elle est plus petite que les autres. Son côté méditerranéen lui apporte un goût sucré ainsi que des saveurs de miel voire de pain chaud. Elle possède beaucoup plus d’arômes que d’autres variétés provenant de régions moins ensoleillées.
💬 Les Cévennes sont donc propices à la culture des châtaignes ?
📢 En effet, l’influence méditerranéenne offre des étés chauds et secs. Cet ensoleillement favorise le développement de la châtaigne. De plus, les sols acides grâce au schiste conviennent parfaitement à la bonne santé de l’arbre et à sa production de fruits.
💬 Comment passe-t-on de l’arbre… au produit transformé ?
📢La châtaigne se récolte de septembre à novembre lorsqu’elle tombe de l’arbre. Une fois ramassée au sol, manuellement ou à l’aide de machines, on doit la stocker très vite au froid. Notre atelier de production étant à proximité, elle peut ensuite être épluchée très rapidement. On peut alors la consommer en marrons naturels ou produire de la confiture ou de la purée de fruits comme pour la recette Vrai.
De quoi nous donner l’envie de passer quelques jours dans les Cévennes à la rencontre de ce fruit méconnu et de (re)découvrir notre dessert, résultat de ce savoir-faire historique. D’ailleurs, saviez-vous que cette région regorgeait d’un tel trésor ?


Tentez de gagner un voyage en Bretagne !

Tentez de gagner un voyage en Bretagne !

Le temps d’un week-end, Vrai invite les plus chanceux sur les terres qui l’ont vu naître. À vous la Bretagne, ses territoires légendaires et ses paysages exceptionnels. 🌊 🌬️

Vous en rêvez ? Participez !

Pour tenter votre chance, rien de plus simple : après avoir acheté vos yaourts et fromages Vrai préférés, rendez-vous sur www.vrai.fr/jeu pour partager votre avis sur nos produits et tenter de remporter l’un des nombreux lots.
100% des participations sont gagnantes avec à la clé des bons de réduction et 5 séjours en Bretagne.
Au programme des visites :
⛵ Rennes, la belle capitale de la Bretagne
⛵ Saint-Malo, la célèbre cité corsaire
⛵ La Laiterie Triballat à Noyal-sur-Vilaine où sont fabriqués nos délicieux yaourts et fromages bio

On a hâte de vous rencontrer sur nos terres bretonnes !

*Jeu sans obligation d’achat / conditions et règlement sur www.vrai.fr/jeu


Faites un don pour préserver la biodiversité

Faites un don pour préserver la biodiversité

Chez Vrai, la préservation de l’environnement est l’une de nos valeurs fondatrices. 🌍

Et aujourd’hui, cette biodiversité qui nous est si chère est en danger. Le changement climatique est désormais visible à l’œil nu et menace les animaux, les espèces végétales et les espaces naturels. 🐏🌸

Comment aider ? C’est très simple !

Si vous le pouvez, faites un don pour soutenir l’association de votre choix parmi 41 projets sélectionnés : jusqu’au 5 octobre, 1% for the Planet France soutenue depuis des années par Vrai, double la mise (1€ donné = 2€ reversés à l’association de votre choix) !

Et sinon, partager c’est aussi participer. N’hésitez pas à faire tourner ce lien 👉http://bit.ly/VraiBiodiversite


Vive la rentrée !

Vive la rentrée !

Bonne rentrée à tous les écoliers ! 🤓

Vont enfants font-ils partie des chanceux qui dégusteront un bon yaourt bio ou un fromage blanc bio Vrai à la cantine de l’école ?

Au fait, saviez-vous que Vrai est aussi présent dans les écoles pour participer au recyclage des pots ?

En partenariat avec TerraCycle France , nous collectons les pots de yaourt dans les cantines pour les recycler et leur offrir une seconde vie. ♻️

Pour en savoir plus, c’est par ici 👉 www.terracycle.com/fr-FR


Romain Besnard, éleveur-partenaire de Vrai à Saint-James, en Normandie

Romain Besnard, éleveur-partenaire de Vrai à Saint-James, en Normandie

Aujourd’hui, nous partons à la rencontre de Romain Besnard, éleveur-partenaire de Vrai à Saint-James, en Normandie. 🐄

Installé en association avec sa mère au GAEC Besnard, Romain a fait le choix d’un élevage bio. Pourquoi ? Qu’est-ce que ça implique au quotidien ? Nous lui avons posé nos questions !

Pouvez-vous nous expliquer ce qu’implique une production en bio ? Qu’est-ce qui distingue votre élevage des élevages conventionnels ?

💬 Le principe de la production bio est de produire de l’alimentation sans pesticides ni engrais de synthèse.

Concrètement sur notre exploitation, nos bovins de race normande consomment en grande majorité de l’herbe pâturée. D’ailleurs, l’herbe représente 80% de la ration des vaches. On produit également un peu de maïs ensilage (15% de la ration) et nos concentrés (mélange céréalier : 5% de la ration).

Nos vaches pâturent de février à décembre soit 10 mois par an. Avec ce système on limite les pathologies des animaux et donc le recours aux médicaments.

Ce système de production est différent du modèle conventionnel où les surfaces de pâturage sont nettement moins importantes qu’en production bio. Ces élevages nourrissent leurs vaches en majorité avec du maïs ensilage. Contrairement à l’herbe, le maïs est une plante déséquilibrée pour la vache et nécessite un complément azoté (soja ou colza en général) lorsqu’elle majoritaire dans la ration.

Pour beaucoup de producteurs, la bio représente bien plus qu’un cahier des charges. Qu’en est-il pour vous ? Comment aller au-delà ?

💬 L’objectif de notre élevage est d’être autonome en alimentation. Ceci nous permet de limiter nos achats extérieurs et d’avoir une vraie traçabilité sur l’alimentation de nos bovins. La réglementation impose 60% d’autonomie alimentaire, nous sommes à 99%.

Pour nous, le cahier des charges n’est pas une contrainte :

  • Côté végétal, nous avons peu de culture, le maïs s’adapte bien au désherbage mécanique et le mélange céréalier ne nécessite pas d’intervention entre le semis et la récolte.
  • Côté animal, notre système basé sur le pâturage limite les pathologies et le recours aux traitements vétérinaires.

Selon vous, quel est l’impact de la bio sur le terroir, sur l’environnement ?

💬 Nous sommes dans un bassin d’élevage très dense. Il y a des chargements d’animaux très importants sur notre territoire. Ceci a entraîné une dégradation de la qualité des eaux de rivière avec des taux de nitrate dépassant les seuils autorisés.

Globalement la surface de prairies est beaucoup plus importante dans les systèmes bio par rapport aux systèmes conventionnels. Or l’herbe est un atout pour la préservation de la qualité de l’eau et la biodiversité. En effet, l’herbe est un filtre naturel pour piéger les nitrates. L’herbe présente toute l’année limite l’érosion des sols et filtre les eaux qui pourraient être polluées. Les prairies offrent nourritures et habitats variés pour de nombreux insectes.

D’autre part nos systèmes basés sur le pâturage nécessitent la conservation ou la création de haies bocagères (on a replanté un km de haie depuis 2 ans sur l’exploitation), afin de créer des zones d’ombres pour nos étés de plus en plus caniculaires et avoir des effets de brise-vents pendant les périodes plus fraîches. Ces haies participent à l’amélioration de la qualité des eaux mais également au maintien de la biodiversité


Jean Clanchin, figure du groupe Triballat Noyal est décédé

Jean Clanchin, figure du groupe Triballat Noyal est décédé

Jean Clanchin nous a quittés dimanche 23 août.

S’il fut le Président de l’entreprise familiale Triballat-Noyal, il fut aussi un visionnaire, un pionnier pour la bio et surtout, un chef d’entreprise apprécié de tous ceux qui l’ont côtoyé. Ici, nous garderons en mémoire son sourire, sa bienveillance et son désir de transmission, à son fils, qui a depuis repris le flambeau, mais aussi à tous ses collaborateurs.

Dès 1975, avec son épouse Françoise, ils croient au pari fou de la bio et participent à sa création avec l’élaboration d’un cahier des charges. En 1995, ils créent Vrai, la première marque bio vendue en grande surface parce qu’ils ont la conviction que les produits bons et sains doivent être accessibles à tous.

Chez Vrai, comme chez Triballat-Noyal, restera le souvenir d’un homme passionné, porté par ses valeurs, ses espoirs et son amour pour le terroir.

L’équipe Vrai


Sauvons les Hérissons

Sauvons les Hérissons

Votre mission si vous l’acceptez est de sauver… des hérissons 🦔

Eh oui, chez Vrai, nous aimons les vaches, les brebis et les chèvres, mais pas que !

Dans les prés, les prairies, les forêts et les jardins, nous encourageons les initiatives durables et les gestes verts  🌱

Avec 1% for the Planet France , nous sommes heureux de soutenir l’association LPO France qui agit pour la biodiversité

Cette année, l’association s’est donné pour mission de protéger les hérissons ! 🛡️🦔

Participez à l’enquête #MissionHerisson et contribuez à la protection de ces petites bêtes qui font tant pour l’environnement 🌍


Des produits Bio Made In Haute-Savoie

Des produits Bio Made In Haute-Savoie

Savez-vous pourquoi notre nouveau yaourt brassé aux fruits est si savoureux ? 🙄

Tout simplement parce qu’à l’intérieur, il n’y rien d’autre qu’un bon yaourt bio, du sucre de canne non-raffiné et des fruits pleins de goût 😋

Et vous, l’avez-vous goûté ?

En parlant de fruits, partons pour les Prairies Savoyardes, notre atelier de préparation de fruits à Annemasse, en plein cœur de la belle Haute-Savoie ⛰️❤️

Là-bas, c’est Florent Meynet qui est responsable du site. Il a toujours baigné dans cet univers puisque ce sont ses parents qui ont fondé les Prairies Savoyardes, avant qu’il ne reprenne lui-même le flambeau. Et depuis deux générations, nous travaillons main dans la main pour vous proposer le meilleur 🤝

Il nous explique les étapes de fabrication pour faire des yaourts aux fruits si savoureux ! 🍓